L’histoire de MADD Canada

Les groupes provinciaux de lutte à la conduite avec facultés affaiblies ont commencé à apparaître au Canada vers le début des années 1980. Ces groupes pionniers étaient composés de victimes qui tenaient à sensibiliser le public canadien aux tragédies humaines causées par les chauffards aux facultés affaiblies. Parmi ces pionniers, mentionnons Sally Gribble (dont le groupe en Colombie-Britannique a obtenu une charte de section de MADD U.S.), Gladys Armstrong et Pat Baril (PAID en Alberta), Margaret Taylor (CAID au Manitoba) et un groupe PRIDE (People to Reduce Impaired Driving Everywhere) en Ontario.

Les militants du mouvement de lutte contre la conduite avec facultés affaiblies doivent toute leur gratitude à ces individus pour leur travail inlassable de soutien des victimes de la conduite avec facultés affaiblies et pour le courage dont ils ont fait preuve pour le mieux-être de leurs collectivités.

PRIDE (People to Reduce Impaired Driving Everywhere) a joué un rôle de catalyseur, initiant un dialogue avec MADD U.S. afin de devenir un organisme national canadien. Travaillant de concert avec d’autres membres de PRIDE, John Bates (membre originaire de PRIDE) a été le fer de lance des négociations avec MADD U.S. qui ont mené à l’établissement de MADD Canada. Par la suite, John Bates s’est vu conférer le titre de « Fondateur » par le conseil d’administration national.

MADD Canada a été constitué en 1989 dans le but de créer un réseau national de victimes et de citoyens conscientisés voués à mettre fin à la conduite avec facultés affaiblies et à venir en aide aux victimes de ce crime de violence.

À l’instar de ses prédécesseurs – PAID, CAID, et PRIDE – la présence nationale de cet organisme et ses contributions locales sont attribuables à part entière à ceux et celles qui ont pris position dans la lutte contre la conduite avec facultés affaiblies afin d’améliorer la sécurité routière dans leurs communautés et de venir en aide aux victimes et à leurs familles.

Impact du mouvement de lutte contre la conduite avec facultés affaiblies

Il serait impossible d’établir avec certitude le nombre exact de vies qui ont été sauvées grâce aux efforts de MADD Canada, de ses prédécesseurs et de groupes semblables. Néanmoins, des formules scientifiques conçues pour la National Highway Traffic Safety Administration des États-Unis ont permis à MADD Canada d’estimer que 36,642 vies ont été sauvées (entre 1982 et 2010). Bien que ces chiffres offre une perspective intéressante sur les progrès réalisés jusqu’à présent, il ne faut absolument pas oublier que 43,276 Canadiens ont été tués dans des collisions attribuables à l’alcool durant cette même période et que la conduite avec facultés affaiblies demeure la première cause criminelle de décès au Canada.