skip to Main Content

Stéphanie Fluet-Anglehart

Stéphanie Fluet-Anglehart

Ville et province : Saint-Jérôme, Québec
Âge au moment de la collision : 18 ans
Date de la collision : 13/12/2010

Aucune maman n’aime penser aux dangers qui guettent notre enfant lorsqu’il est loin de nous. Nous avons toute une sournoise inquiétude chaque fois que nous laissons notre enfant affronter le monde.

Ce soir-là, Stéphanie et ses amies m’avait assurée que tout irait bien, quelles seraient prudentes lors de leur sortie. Elles m’ont prises dans leurs bras pour me rassurer et j’y ai cru. Malheureusement, durant leur retour à la maison après une belle soirée entre amies, un chauffard aux facultés affaiblies les a frappées de plein fouet. Et notre univers a perdu son équilibre.

Personne ne peut imaginer recevoir ce terrible appel téléphonique à 2 heures du matin. La voiture démolie, stoppée par une haie sur un terrain privé, les 4 jeunes filles ont été blessées; Stéphanie a subi les plus importantes blessures. Après quelques jours à l’hôpital, de multiples interventions pour sauver sa vie, son père Stéphane et moi lui avons tenu les mains alors qu’elle nous quittait pour toujours.

Les mots du quotidien ne peuvent exprimer la douleur et le vide ressentis à ce moment. Ce fut le plus grand silence de ma vie. Stéphanie, mon aînée mais tout juste âgée de 18 ans, complice de sa jeune sœur Vanessa, confidente et souriante, prête pour tout ce que la vie pouvait apporter de merveilleux, Stéphanie, ma Stéphanie, m’a été arrachée suite à une décision irresponsable d’un individu qui, en récidive, aurait dû savoir.

Depuis, il faut vivre, chaque jour, avec un trou béant dans nos cœurs, dans notre famille, dans nos vies. Son sourire, son énergie et sa spontanéité nous manquent cruellement. Stéphanie aimait lire et écrire, mais elle comptait surtout passer sa vie à aider les autres, notamment en devenant travailleuse sociale.

Nos randonnées en forêt, près de l’eau, les pieds dans le sable nous manquent. Rien n’est plus pareil sans Stéphanie. L’amitié était pour elle d’une importance primordiale et c’est un groupe d’amis décimés qu’elle a laissé derrière, incluant les autres passagères du véhicule qui doivent composer avec les séquelles physiques et psychologiques de la collision.

Je crois en la vie après la mort. Je crois qu’elle est près de nous, d’une autre façon, sur un autre plan. Mais rien ne peut me conforter lorsque j’aurais besoin du sourire ou d’un câlin. Nous nous sommes embarqués vers un futur inconnu et terrifiant, sans sa lumière.

Nous t’aimons, Stéphanie.

Mélanye, Stéphane et Vanessa

Partagez vos souvenirs.

Toute publication doit être approuvée par le personnel de MADD Canada.
Pour ajouter un vidéo, insérez le lien d’un service de partage tel que YouTube dans la boîte de texte.

Back To Top