Écrire à votre député

Technologies de prévention de la conduite avec capacités affaiblies

Pensez aux vies qui pourraient être sauvées et aux blessures qui pourraient être évitées si les voitures pouvaient détecter l’affaiblissement des capacités du conducteur.   

Il existe déjà des technologies, et d’autres sont en voie de développement, qui peuvent détecter l’affaiblissement des capacités d’un conducteur et empêcher le véhicule de bouger ou l’arrêter en toute sécurité. Notamment:  

  • systèmes de capteurs qui détectent le taux d’alcool par le toucher ou dans l’air ambiant;  
  • systèmes de suivi qui examinent les mouvements du véhicule (comme les sorties de voie);  
  • systèmes qui suivent les mouvements de la tête et des yeux du conducteur, ainsi que la dilatation de ses pupilles. 

Exemples des technologies existantes et en voie de développement  

Ces technologies élimineront presque totalement la conduite avec capacités affaiblies par l’alcool sur nos routes.  

Aucune action n’est requise de la part du conducteur et il n’est pas nécessaire de fournir un échantillon d’haleine. Il s’agit de technologies passives, discrètes et essentiellement invisibles aux conducteurs et par conséquent, très différentes des alcootests ou des antidémarreurs éthylométriques. Les conducteurs sobres n’ont qu’à démarrer leur véhicule et à prendre la route. 

Installation de ces technologies dans les véhicules

En 2021, les États-Unis ont adopté la Loi HALT; en vertu de cette loi, les technologies de prévention de la conduite avec capacités affaiblies devront faire partie de l’équipement de série de tous les nouveaux véhicules d’ici 2027.  

MADD Canada est d’avis que nous devrions adopter une loi semblable ici au Canada.  

D’énormes progrès ont été accomplis dans le dossier de la réduction de la conduite avec capacités affaiblies au Canada au cours des trois dernières décennies. Toutefois, malgré le renforcement des lois et des sanctions, les avancées au chapitre de l’application de la loi et de la détection, et les efforts soutenus de sensibilisation et d’éducation, certaines personnes continuent de conduire avec les capacités affaiblies.  

Un rapport récent de la Fondation de recherches sur les blessures de la route au Canada établit qu’en 2020, le pourcentage de Canadiens tués dans une collision impliquant un conducteur ayant consommé de l’alcool était de 27,2 % (447 personnes). Selon un rapport de MADD Canada, le nombre de sanctions provinciales et d’accusations de conduite avec les capacités affaiblies portées en vertu de la loi fédérale s’élevait à près de 87 000 en 2019.   

Chaque année au Canada, des centaines de personnes sont tuées et des milliers sont blessées dans des collisions attribuables à la conduite avec capacités affaiblies. Il s’agit dans tous les cas de morts et de blessures tragiques, insensées et entièrement évitables.

Selon une étude menée en 2020 (disponible en anglais seulement), une fois que tous les véhicules neufs des États-Unis auront été équipés de cette technologie, on s’attend à ce qu’elle permette de sauver plus de 9 000 vies chaque année. Ce chiffre ne serait pas aussi élevé ici au Canada en raison de notre population; toutefois, cette technologie permettrait de prévenir ici aussi la majorité des décès attribuables à la conduite en état d’ébriété.

MADD reconnaît qu’il faudra plusieurs années avant que tous les véhicules sur la route soient équipés de ces technologies. Toutefois, plus tôt nous entamerons cet important travail, plus tôt nous commencerons à sauver des vies et prévenir des blessures.  

Renseignements supplémentaires

(Le Canada devrait-il suivre l’exemple des États-Unis et rendre obligatoire l’installation de dispositifs de prévention de la conduite avec capacités affaiblies dans tous les véhicules neufs -disponible en anglais seulement, CBC.ca, le 15 janvier 2023) 

Technologies existantes et en voie de développement

Les technologies installées dans les véhicules pour la détection des conducteurs aux capacités affaiblies ne sont pas une nouvelle initiative. De nombreuses technologies sont en voie de développement depuis plusieurs années. 

Le groupe d’experts nommé « Système de détection de l’alcool chez les conducteurs » (DADSS – Driver Alcohol Detection System for Safety [disponible en anglais seulement]) établi en 2006 développe des technologies de capteurs d’haleine et de capteurs tactiles. 

De même, certains constructeurs de véhicules automobiles travaillent  au développement de ce genre de technologie de prévention de la conduite en état d’ébriété : 

  • En 2019, Volvo a annoncé des technologies (article disponible en anglais seulement), dont des caméras à l’intérieur des véhicules et d’autres capteurs conçus pour reconnaître les signes d’intoxication ou de distraction chez les conducteurs. 
  • En 2007, Nissan a dévoilé une voiture-concept (article disponible en anglais seulement) équipée d’équipement de prévention de la conduite avec capacités affaiblies, dont des capteurs d’odeur d’alcool, des systèmes de surveillance faciale et des systèmes de suivi de la conduite.  
  • En 2007, Toyota a annoncé un système de prévention de la conduite en état d’ébriété (article disponible en anglais seulement) qui utilise des capteurs pour déceler la présence d’alcool dans l’organisme du conducteur.  

Antidémarreurs éthylométriques

À l’heure actuelle, l’antidémarreur éthylométrique est l’instrument de prévention de la conduite avec capacités affaiblies le plus couramment utilisé. Typiquement, l’installation de ces appareils est imposée aux personnes reconnues coupables d’une infraction de conduite avec capacités affaiblies et ces dernières sont tenues de les utiliser pendant un certain temps. Il s’agit d’appareils semblables à un alcootest qui peuvent être installés à même le tableau de bord du véhicule. Avant de pouvoir démarrer son véhicule, le conducteur doit fournir un échantillon d’haleine et, si son alcoolémie est supérieure à la limite établie, il ne peut pas démarrer le moteur. Une fois le véhicule démarré, le conducteur est tenu de fournir des échantillons d’haleine à des intervalles aléatoires pendant que le moteur est en marche. 

Les antidémarreurs éthylométriques sont des outils très efficaces puisqu’ils permettent aux contrevenants de continuer à conduire sans compromettre la sécurité du public en les empêchant de conduire en état d’ébriété. Ces dispositifs aident à modifier les attitudes à l’égard de l’alcool au volant et à prévenir la récidive.   

MADD Canada est en faveur de l’imposition de l’utilisation obligatoire d’un antidémarreur éthylométrique à toute personne reconnue coupable d’une infraction aux lois fédérales, provinciales ou territoriales sur la conduite avec capacités affaiblies. Dans les faits, le recours accru aux antidémarreurs éthylométriques figure parmi les grandes priorités législatives de MADD Canada.  

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter : 

Il est important de souligner que les technologies installées dans les véhicules que nous recommandons comme équipement de série ne sont pas du tout comme des antidémarreurs éthylométriques. Ces nouvelles technologies sont passives et ne nécessitent aucune intervention de la part du conducteur. Pourvu que le conducteur soit sobre, il peut démarrer son véhicule et prendre la route.
 

Partenariats technologiques

Plusieurs entreprises se vouent actuellement au développement de technologies de prévention de la conduite avec capacités affaiblies. Pour savoir comment votre entreprise peut participer au programme de Partenariat technologique de MADD Canada pour la prévention de décès et de blessures sur les routes du Canada, veuillez contacter: 

Dawn Regan, chef des opérations
MADD Canada
(905) 829-8805 ou 1-800-665-6233, poste 223, dregan@madd.ca 

Commanditaires Technologie

Commanditaires Or

Alco Prévention Canada Inc.
Smart Start Canada