Chaque année, quelque 30 000 Ontariens appellent la police pour dénoncer un conducteur qui semble ivre au volant. La Police provinciale de l’Ontario (PPO) indique que par le passé, même des enfants ont pris le téléphone pour signaler qu’un parent ou un membre de leur famille s’apprêtait à prendre le volant en état d’ébriété.

texte intégral