Oakville, Ontario – MADD Canada est d’avis qu’un solide programme de sanctions administratives pour les conducteurs dont le taux d’alcool dans le sang se situe dans la zone d’avertissement, soit 0,05 % et 0,08 %, est nécessaire pour réduire les morts et les blessures causées par la conduite avec capacités affaiblies au Québec. Toutes les provinces canadiennes se sont dotées d’un tel programme pour agir sur les conducteurs dont le taux d’alcool se situe entre 0,05 % et 0,08 %, et ces programmes ont fait leur preuve pour améliorer la sécurité routière.

MADD Canada soutient par conséquent le projet de loi 694 – Loi modifiant le Code de la sécurité routière afin de lutter plus efficacement contre l’alcool au volant qui a été déposé à l’Assemblée nationale au cours de la Semaine Québécoise de la prévention de la conduite avec facultés affaiblies.

La présidente nationale de MADD Canada, Tanya Hansen Pratt, ne connait que trop bien les coûts réels de la conduite avec capacités affaiblies : « Ma mère, Beryl, a été tuée par un conducteur aux capacités affaiblies en 1999. Il existe des milliers de familles comme la mienne, et plusieurs milliers d’autres Canadiens et Canadiennes ayant subi des blessures graves qui ont changé leur vie. La conduite avec capacités affaiblies demeure un problème sérieux, à tous les niveaux de gouvernement, compte tenu de ses impacts sur les individus, les familles et les communautés. Les morts et les blessures attribuables à la conduite avec capacités affaiblies sont entièrement évitables. »

La recherche démontre de façon constante que les capacités nécessaires à la conduite d’un véhicule à moteur sont affectées à un taux d’alcool dans le sang de 0,05 %, et que les conducteurs avec ce taux d’alcool dans le sang sont à risque significativement plus élevé de collision mortelle que les conducteurs dont le taux d’alcool dans le sang est de 0,0 %. Les programmes de suspension administrative provinciaux donnent aux policiers un outil efficace pour intercepter les conducteurs dont le taux d’alcool dans le sang se situe sous la limite légale de 0,08 % du Code criminel du Canada mais qui représentent néanmoins un danger sur la route.

Selon les détails du projet de loi, les conducteurs dont le taux d’alcool dans le sang se situe entre 0,05 % et 0,08 % se verraient imposer une suspension immédiate de permis de conduire e 3 jours. Ces suspensions prennent effet immédiatement, en bordure de la route et ne sont pas liées à des accusations fédérales; par conséquent, le contrevenant n’aurait pas de casier judiciaire puisque la mesure relèverait du Code de la route.

Des sondages ont montré qu’une majorité de Québécois et Québécoises soutiennent des sanctions administratives visant les taux d’alcool dans le sang de 0,05 % à 0,08 % pour réduire le nombre de morts et de blessées résultants de collisions causées par la conduite avec capacités affaiblies.

À propos de MADD Canada

MADD Canada est un organisme de bienfaisance national voué à mettre fin à la conduite avec capacités affaiblies et à venir en aide aux victimes de ce crime de violence. Représenté par des groupes bénévoles dans plus de 100 communautés partout au Canada, MADD Canada vient en aide aux victimes, sensibilise le public aux dangers de la conduite avec capacités affaiblies, et contribue à la réduction des décès et des blessures sur nos routes. Rendez-vous sur www.madd.ca pour en savoir davantage.

Pour plus d’information:

Marie Claude Morin, responsable régionale pour le Québec, MADD Canada, mmorin@madd.ca ou 1-800-665-6233 poste 233