Recovery Science Corporation (RSC) est le chef de file canadien dans l’exploitation de programmes de surveillance électronique. RSC, un innovateur dans ce secteur, exploite les capacités des technologies de surveillance pour soutenir des objectifs juridiques précis. RSC est le fournisseur canadien de systèmes SCRAM. Son bracelet de cheville de surveillance continue de l’alcool (SCRAM CAM) est réputé être la norme par excellence dans le domaine de la surveillance continue à distance de l’alcool. Le SCRAM CAM est utilisé par des programmes de lutte contre la conduite avec les capacités affaiblies partout dans le monde. Le Canada utilise le système SCRAM CAM de RSC depuis 2010 ; le port du bracelet peut être imposé comme condition aux ordonnances de cautionnement, aux peines avec sursis, aux ordonnances de probation et aux engagements à ne pas troubler l’ordre public. Ces bracelets sont également utilisés dans le cadre d’affaires familiales et d’affaires liées à la protection des enfants.

Aucun autre appareil transdermique de surveillance de l’alcool n’a fait l’objet de plus de recherches, de contrôles par des pairs ni de publications que le SCRAM CAM ; ces bracelets sont d’ailleurs utilisés dans des études cliniques pour la fourniture de mesures fiables de la consommation d’alcool des sujets.

MADD Canada encourage l’utilisation ciblée des programmes de RSC et de la technologie SCRAM CAM au Canada.

Voici quelques exemples de programmes ailleurs dans le monde qui utilisent le bracelet SCRAM CAM :

Royaume-Uni

En mai 2020, le ministre de la Justice a annoncé l’entrée en vigueur à l’échelle nationale d’une disposition interdisant à toute personne faisant l’objet d’une ordonnance de sursis de consommer de l’alcool. Cela s’est fait sur la foi de deux projets pilotes dans lesquels les chercheurs ont conclu que les contrevenants n’avaient consommé aucun alcool au cours d’au moins 97 % des jours qu’ils étaient sous surveillance ; les chercheurs ont également indiqué que ces derniers ont déclaré des effets positifs sur leur vie, leur bien-être et leur comportement.

Pays-Bas

Le 18 mai 2020, le ministère néerlandais de la Justice a annoncé la mise en place de la technologie SCRAM CAM à l’échelle nationale.

États-Unis

Lorsque le département correctionnel du Michigan s’est engagé en 2002 comme testeur bêta du système SCRAM CAM, il est devenu un utilisateur pionnier de cette technologie. Depuis ce temps, le système SCRAM CAM a été utilisé pour surveiller plus de 25 000 contrevenants. À l’heure actuelle, le système est utilisé pour surveiller une moyenne de 800 contrevenants par jour.