TC Media
Le 5 novembre 2016

SENSIBILISATION. Un parc de Joliette s’illumine chaque soir en rouge dans le cadre d’une campagne de sensibilisation d’un organisme qui lutte pour mettre fin à la conduite avec les facultés affaiblies, une première au Québec.

« Si on tient compte que la tour du CN, à Toronto et les chutes Niagara s’illuminent une journée, on est choyé dans Lanaudière », estime Sylvie Bélanger, leader communautaire de MADD Lanaudière (Mères contre l’alcool au volant).

Le parc Renaud, situé tout près du cégep, est illuminé depuis la fin du mois d’octobre sous les couleurs de la campagne de l’organisme intitulée « Opération ruban rouge » et il le sera tout le mois de novembre.

« C’est bien humble, mais on espère que cette contribution va faire allumer une lumière dans la tête des gens et qu’elle va leur rappeler l’importance des comportements responsables sur la route », a indiqué Sonia Hénault, conseillère en communications de la Ville de Joliette, lors du lancement officiel de la campagne, le 1er novembre.

L’« Opération ruban rouge » est la plus ancienne campagne de sensibilisation de MADD Canada et en est à sa 29eédition. Elle invite les citoyens à porter des rubans rouges que l’organisme distribue principalement pendant le temps des Fêtes « pour rappeler à tous que les morts et les blessures attribuables à la conduite avec les facultés affaiblies sont des tragédies insensées et évitables ».

« C’est l’implication de tous qui emmènera un changement des mentalités. Ça prend du temps, malheureusement, mais il faut persévérer et chaque personne qui porte son ruban est une pièce dans l’échiquier », affirme Sylvie Bélanger.

Le port du ruban rouge se veut un signe clair de la personne qui le porte qu’elle conduira ou agira sur la route de manière sécuritaire.

« Le ruban rouge, c’est avoir prévu ses déplacements afin de ne pas conduire sous l’effet de l’alcool, c’est de ne pas monter avec personne qui a consommé, c’est garder nos invités à coucher, c’est de prévoir un retour en taxi ou avec un « vrai » chauffeur désigné. C’est prendre les clés d’un conducteur, et, s’il le faut, c’est aussi d’appeler le 911 », ajoute-t-elle.

Une deuxième première

Avec cette initiative de la Ville de Joliette, la région a en fait assisté à une deuxième première québécoise en lien avec des campagnes de sensibilisation de l’organisme MADD.

En novembre 2015, la municipalité de Lanoraie, en partenariat avec la cellule lanaudoise de MADD Canada, a placé une énorme pancarte où il est notamment inscrit « Alcool et drogue, non merci. Moi, je conduis ».

Cette affiche a été installée à la suite de l’initiative de la municipalité, qui voulait agir à la suite du décès tragique d’un policier retraité en mars 2015 à Lanoraie. La vie de Marc Dulude a été fauchée par une camionnette dont le conducteur a été accusé de conduite avec les facultés affaiblies causant la mort.

« C’est de valeur qu’on ait besoin d’un évènement pour conscientiser la population [et] ce sont des conséquences à long terme qu’on peut éviter, affirme la conseillère municipale Nathalie Martin. Si on peut sauver une vie, faire réfléchir une personne, notre devoir est accompli. »

L’alcool et la drogue au volant fauchent quatre vies par jour au Canada, selon des chiffres avancés par l’organisme.