Le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) est devenu le premier corps policier au Québec à s’associer à l’organisme de sensibilisation Mothers Against Drunk Driving (les mères contre l’alcool au volant).

Plus que jamais, les citoyens sont appelés à signaler les cas de conduite avec facultés affaiblies. Une étude citée par le SPAL indique que 50 % des gens hésitent avant de faire un appel d’urgence.

«Les citoyens sont les yeux sur la route pour voir en premier lieu si quelqu’un a les capacités affaiblies, a dit Sylvain Forgues, agent évaluateur du SPAL, en entrevue sur le plateau du 9 Heures. Des exemples nous démontrent que juste avant des accidents avec blessés ou mortels, il y a eu des signalements concernant les plaques d’immatriculation des véhicules concernés.»

Dans le cadre d’un nouveau projet, les policiers interviendront auprès de conducteurs qui auront fait l’objet d’appels au 911 et valoriseront ainsi l’action citoyenne.

Grâce aux informations fournies, dont la plaque d’immatriculation, une lettre sera envoyée aux conducteurs qui auront été ciblés par les appels du public. S’il y a un deuxième signalement, un agent de prévention ira à la rencontre du conducteur. Ces actions seront des avertissements.